Installation et entretien d’une pompe de forage

IMMERSON_S_4__pic01-L’installation d’une pompe de forage
Avant d’envisager la réalisation d’un forage, il faut faire une déclaration à la Direction Régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (DRIRE) notamment si le forage prévu dépasse les 10 mètres. La déclaration effectuée, il faut ensuite déterminer avec précision les zones dans lesquels on peut trouver beaucoup d’eau en se servant des cartes du Bureau de Recherche Géologique et Minière ou en faisant appel à un sourcier. Lorsque les zones à forer ont été déterminées, il ne reste plus qu’à faire appel à un sourcier. L’installation du forage nécessitera de faire appel à une entreprise spécialisée et s’effectuera étape par étape. D’abord, l’implantation dans le sol de l’équipement qui est une étape importante, car de sa qualité va dépendre le résultat, ensuite, la foration qui permettra de traverser les obstacles dans le sol. L’équipement pour le forage sera composé de tubes, de la crépine pour le filtrage et d’un moteur pour les pompes de forage…

L’entretien d’une pompe de forage
Bien qu’elle soit peu fréquente lorsque l’installation du forage a bien été effectuée, l’entretien d’un forage se fait à deux niveaux, au niveau curatif et au niveau préventif. L’entretien curatif fait intervenir les techniques de régénération, de réhabilitation, de remplacement lorsqu’on constate une anomalie majeure tandis que l’entretien préventif demande un contrôle visuel sur les installations, un contrôle hydraulique sur le débit d’exploitation et sur les pertes de charge, un contrôle électrique en ce qui concerne la consommation et la tension électrique ainsi que des interventions de nettoyages tant sur le plan mécanique que chimique.

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Sujet

Votre message

Contrôle antispam